Chlordécone et agriculture

A partir d’un certain seuil de chlordécone dans le sol, la molécule contamine certaines cultures alimentaires sensibles. Environ 7000 hectares – soit 14% des sols cultivés et 4% de l’ensemble du territoire guadeloupéen – sont susceptibles d’être contaminés par la chlordécone et ne sont pas adaptés aux productions agricoles les plus sensibles (tubercules, racines, giraumons, salades). Les autres végétaux ne sont pas sensibles.

Si vous cultivez en amateur, vous pouvez demander gratuitement une analyse de votre sol auprès du programme JAFA au 05-90-95-41-17. Pour les professionnels, rapprochez-vous de la chambre d’agriculture ou d’Ecotip.

Scroll to top